Publié par Laisser un commentaire

Pâtes au ragù de champignons sauvages

Des pâtes simples et satisfaisantes, ce plat prend toutes les bonnes notes par une froide soirée d’hiver. Servir avec du pain croustillant ou une salade d’accompagnement, si vous le désirez.

Ingrédients

Sel casher

1/4 tasse d’huile d’olive extra vierge ; plus pour arroser
1 oignon doux moyen, haché finement (environ 2 tasses)
1 gousse d’ail, écrasée et pelée
2 c. à thé de romarin frais haché finement
2 lb de champignons sauvages mélangés, parés et hachés grossièrement
11/4 tasses de sauce marinara en pot de bonne qualité
12 oz. de casarecce, penne ou autres pâtes courtes
1/2 tasse de pecorino romano râpé finement ; plus pour la garniture
Poivre noir fraîchement moulu
2 cuil. à soupe de persil plat frais haché finement

Préparation

Porter à ébullition une grande casserole d’eau bien salée.
Entre-temps, dans une grande poêle, chauffer l’huile à feu moyen. Ajouter l’oignon et l’ail, réduire le feu à moyen doux et cuire, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’oignon soit tendre, environ 8 minutes.
Incorporer le romarin et cuire jusqu’à ce qu’il sente bon, environ 30 secondes. Ajouter les champignons, puis augmenter le feu à moyen. Cuire jusqu’à ce que les champignons commencent à ramollir, 3 à 5 minutes. Ajouter 3/4 tasse d’eau et cuire jusqu’à ce que les champignons soient tendres, environ 8 minutes. Ajouter la marinara et 1/2 c. à thé de sel. Porter à ébullition. Cuire jusqu’à ce que la sauce soit chaude et que les saveurs aient fondu, 2 à 3 minutes.
Entre-temps, cuire les pâtes selon le mode de cuisson de l’emballage jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Égoutter et remettre dans la casserole hors du feu. Ajouter la sauce et le fromage et remuer pour bien mélanger. Saler et poivrer au goût. Servir immédiatement, arroser d’huile et saupoudrer de persil, de fromage et de poivre.

Publié par Laisser un commentaire

Cappelletti à la sauce aux champignons sauvages

Pensez à ces pâtes farcies au fromage (dont le nom se traduit par “petits chapeaux”) comme des tortellinis à l’envers. Ces cappelletti sont servis dans un simple sauté de champignons sauvages, déglacés au vin blanc.

Ingrédients

  • 1/2 lb de ricotta
  • 1/2 lb de fromage squaquerone (ou substitut du stracchino, du téléme ou du fromage en corbeille)
  • 1 tasse de Parmigiano Reggiano râpé râpé
  • 1/2 tasse de fromage pecorino râpé
  • 1 œuf
  • Muscade fraîchement râpée
  • Sel casher
  • Poivre fraîchement moulu
  • 1 recette de pâte à pâtes de base
  • 1 échalote coupée en petits dés
  • 2 cuil. à soupe d’huile d’olive extra vierge
  • 1 lb de champignons sauvages mélangés tranchés (huître, crémini, shiitake)
  • 1/2 tasse de vin blanc
  • 1/2 tasse de persil plat haché

Préparation

Dans un grand bol, mélanger la ricotta, la squaquerone, le Parmigiano Reggiano, le pecorino, l’œuf, la noix de muscade, le sel et le poivre au goût. diviser la pâte à pâtes en 6 morceaux. À l’aide d’une machine à pâtes, rouler chaque morceau, en commençant par la position la plus large et en terminant par la plus mince. Couper les feuilles de pâtes en carrés de 2 po. Déposer 1 cuillère à café de garniture au centre de chaque carré. Pliez le carré en triangles et appuyez fermement pour fixer la garniture. Rassemblez les deux points du bas de chaque triangle pour former les “petits chapeaux”. Déposer les cappelletti sur une plaque légèrement farinée et continuer à remplir le reste des pâtes.

Faire la sauce : faire revenir l’échalote dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive à feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit tendre, environ 5 minutes. Ajouter les champignons et cuire jusqu’à ce qu’ils libèrent leur liquide, 5 à 7 minutes. Saler et poivrer au goût, ajouter le vin blanc et laisser réduire de moitié.

Porter à ébullition 6 litres d’eau salée. Déposer les cappelletti dans l’eau et cuire jusqu’à ce qu’ils commencent à flotter vers le haut, 2 à 3 minutes. Égoutter les pâtes et les remuer dans la sauteuse avec les champignons. Saupoudrer de persil haché. Servir dans des bols individuels peu profonds.

Publié par Laisser un commentaire

Pâtes italiennes à l’oignon caramélisé

Préparer un repas est sans doute un gage d’affection, mais certaines recettes révèlent ce sentiment encore plus. C’est le cas de la recette d’aujourd’hui, un plat de pâtes italiennes à l’oignon caramélisé, qui montrera sans aucun doute à ceux qui le reçoivent tout l’amour que nous éprouvons pour eux.

J’ai préparé cette recette à base de pappardelle, mais vous pouvez la préparer avec n’importe quelle autre longue pâte à votre goût comme les fetuccini, spaghetti, nouilles par exemple. La combinaison du goût sucré de l’oignon avec les pâtes et le fromage parmesan est surprenante et vous verrez à quel point il a du succès à la maison.

Ingrédients

  • Pour 4 personnes
  • Oignon
  • 2
  • Fetuccini de pâtes fraîches, pappardelle, au goût
  • 180 g
  • Sucre 1 cuillère à soupe
  • Vin blanc 50 ml
  • Beurre
  • 50 g
  • fromage parmesan au goût
  • De l’eau pour cuire les pâtes
  • Sel pour cuire les pâtes

Comment faire des pâtes italiennes avec de l’oignon caramélisé

  • Difficulté : Facile
  • Durée totale
  • 40 m
  • Élaboration
  • 30 m
  • Cuisine
  • 10 m

Nous avons commencé à préparer l’oignon caramélisé. Comme nous vous l’avons déjà dit, le processus pour faire cette préparation est très facile mais un peu laborieux. Couper les oignons en julienne et les faire revenir à feu moyen dans une cocotte avec un peu de beurre.

Quand ils sont transparents, ajoutez une pincée de sel, une cuillerée de sucre et remuez, tout en baissant le feu au minimum. Il est important d’être conscient de cette préparation pour éviter de brûler. Lorsque l’oignon commence à prendre de la couleur, ajouter le vin, petit à petit, sans cesser de remuer.

En quelques minutes, l’oignon va ramollir et rôtir, comme vous pouvez le voir dans le collage des images. Quand il a une belle couleur, après environ 20 minutes, on commence à cuire les pâtes. Une fois al dente et bien égoutté, l’ajouter à la poêle où nous avons fait l’oignon caramélisé et mélanger, servir immédiatement.

Servir la pappardelle avec l’oignon caramélisé, saupoudrer d’un peu de parmesan râpé et en mettre un peu plus dans un bol pour que tous ceux qui veulent en ajouter un peu puissent servir au goût.

Publié par Laisser un commentaire

Recette de salade de pâtes caprese, classique italien

Ce n’est pas la première fois que nous ajoutons des pâtes à la recette d’une salade classique. Il y a longtemps que nous n’avons pas préparé la salade de pâtes César, l’un des succès de notre famille. Aujourd’hui, on vient avec la salade de pâtes caprese.

Dans la recette originale de la salade caprese, seules la tomate, le fromage mozzarella et le basilic frais sont utilisés. Avec l’ajout des pâtes, nous les transformons en un plat plus fort. Nous pouvons servir cette salade de pâtes caprese comme un plat unique et résoudre un repas en un clin d’œil. Voyez dans notre vidéo (ci-dessous) à quel point il est facile et rapide de se préparer.

Ingrédients

Pour 2 personnes

  • Pâtes courtes sèches 150 g
  • Mozzarella fraîche mini 150 g
  • Tomate cerise de différentes couleurs 20
  • Basilic frais
  • Huile d’olive vierge extra
  • Sel
  • Poivre noir moulu

Comment préparer une salade de pâtes caprese

  • Difficulté : Facile
  • Durée totale 20 m
  • Élaboration 10 m
  • Cuisine 10 m

Remplir une grande casserole d’eau et porter à ébullition. Ajouter un peu de sel et les pâtes. Cuire pendant le temps indiqué par le fabricant. Égoutter et rafraîchir avec beaucoup d’eau très froide pour couper rapidement la cuisson. Nous nous réservons.

Lavez les tomates cerises et coupez-les en deux ou en quartiers, au goût. Égoutter les mini mozzarellas. Mélanger avec les pâtes, saler et poivrer au goût et assaisonner avec un écureuil d’huile d’olive vierge extra. Ajouter quelques feuilles de basilic frais, préalablement lavées et séchées, et servir.

Avec quoi accompagner la salade de pâtes caprese

Comme nous l’avons dit dans l’introduction, cette salade de pâtes caprese est forte et constitue un bon plat unique en soi. On peut l’accompagner de pain et d’un bon vin, mais pas plus. Quand quelque chose est aussi bon que cette salade, il vaut mieux ne pas saturer avec les accompagnements.

Publié par Laisser un commentaire

Salade de tortellinis avec vinaigrette crémeuse au yaourt : recette pour plus de variété dans les salades de pâtes

Ce n’est peut-être pas un format de pâtes très courant pour préparer des salades, mais les tortellini farcis offrent une variante originale et très savoureuse pour surprendre avec un plat différent, et certainement plus rassasiant. Parfaite pour emporter avec vous et manger au travail, ou pour être prête à la maison, cette salade avec vinaigrette crémeuse au yogourt s’adapte à toutes les saisons.

La garniture peut être ce que nous préférons, par exemple de la viande ou du fromage, bien que je recommande d’opter pour quelque chose de mou et pas trop lourd, qui ne casse pas avec la fraîcheur du reste du plat. Évidemment, nous nous enrichirons si nous utilisons des pâtes faites à la main, encore mieux faites maison, mais comme faire des tortellinis à la main n’est pas une tâche simple, ni rapide, nous avons plus que permis de recourir à un produit commercial de qualité décente.

Ingrédients

Pour 4 personnes

  • Tortellini de pâtes fraîches 250 g
  • Poivron rouge 1
  • Oignon tendre (tige d’oignon vert) 1
  • Tomate cerise 10
  • Céleri 1
  • Fromage de chèvre tendre 80 g
  • Olives dénoyautées au goût 50 g
  • Coriandre fraîche ou persil ou aneth frais
  • Origan frais ou légèrement séché
  • 1/2 cuillère à café d’ail granulé
  • Yaourt nature 125 g
  • Mayonnaise (facultatif )30 ml
  • Zeste de citron
  • Vinaigre de Xérès 5 ml
  • Poivre noir moulu
  • Sel
  • Huile d’olive vierge extra
  • Comment préparer une salade de tortellinis avec une vinaigrette crémeuse au yogourt
  • Difficulté : Facile
  • Temps total 20 m
  • Élaboration 15 m
  • Cuisson 5 m

Cuire les tortellini dans une grande quantité d’eau salée en suivant les instructions sur l’emballage pour les laisser bien al dente, et les égoutter très doucement en les rinçant à l’eau froide, afin de ne pas les casser. Conservez une partie de l’eau de cuisson et ajoutez un peu d’huile d’olive aux pâtes et étalez-les sur un plateau tout en finissant le reste des ingrédients.

Lavez et séchez les légumes ; jetez les tiges, les graines et toutes les parties endommagées et hachez le tout en petits dés, en coupant les tomates en quatre. Couper les olives égouttées, sans noyaux, en tranches et hacher les herbes fraîches préalablement lavées et séchées. Ajouter les tortellini froids dans un grand bol.

Mélanger le yaourt avec le fromage de chèvre râpé, le citron, l’ail granulé, la mayonnaise et le vinaigre. Assaisonner de sel et de poivre et mélanger. Ajouter un peu d’eau des pâtes si elles sont trop épaisses, ou un filet d’huile d’olive. Continuer à mélanger et à goûter jusqu’à ce que vous atteigniez le point désiré.

Verser sur les pâtes avec les légumes et mélanger délicatement. Si nous pensons qu’il manque un ingrédient, ajouter au goût ce que nous voulons. N’oubliez pas qu’après avoir reposé dans le réfrigérateur, la sauce perdra de sa fluidité et nous ne manquerons donc pas de sauce. Réserver au froid jusqu’au moment de servir.

Que peut-on accompagner d’une salade de tortellinis ?

Si nous servons de bonnes portions de cette salade de tortellino avec de la vinaigrette au yogourt, nous aurons un plat plus que complet et rassasiant, nutritif mais pas trop lourd, idéal pour le déjeuner. Il pourrait également s’agir d’un premier plat dans une distribution plus mesurée, complétant le menu avec une deuxième protéine légère. Il n’est pas conseillé d’ajouter du pain à la table parce que nous avons déjà une bonne portion d’hydrates, et la meilleure chose est le fruit pour le dessert.

Publié par Laisser un commentaire

Recette de lasagnes aux légumes sans four, les meilleures lasagnes à déguster en été.

Comme Garfield, à la maison, nous aimons tous beaucoup les lasagnes, bien que par temps chaud, il soit difficile de faire la recette classique en raison des températures élevées. C’est pourquoi nous avons adoré cette recette de lasagne aux légumes sans four, la meilleure lasagne à déguster en été que nous vous présentons aujourd’hui en détail.

Cette lasagne ne rendra pas la température de la cuisine insupportable, ni ne brûlera votre palais quand vous la goûterez, elle n’aura même pas de complications quand vous la préparerez, car elle ne nécessite pas de four, ni de sauce béchamel car nous allons utiliser du fromage ricotta ou cottage pour la rendre très juteuse.

C’est une lasagne d’été que l’on peut savourer chaude ou même froide et qui est vraiment délicieuse, faite avec des produits frais et des légumes de saison. Vous pouvez le faire avec les ingrédients que nous indiquons ou avec n’importe quel autre produit que vous avez dans le réfrigérateur et vous voulez donner la sortie, raison pour laquelle il est merveilleux comme une recette d’utilisation des restes.

Ingrédients

Pour 4 personnes

  • Pâte à lasagne (“feuilles”) 8
  • Tomate cerise 12
  • Basilic au goût
  • Courgettes 0.5
  • Champignons 6
  • Ricotta (fromage cottage) 300 g
  • Zeste de citron au goût
  • Oignon 1
  • Asperges sauvages 8

Comment préparer des lasagnes aux légumes sans four idéal pour l’été

  • Difficulté : Facile
  • Durée totale 25 m
  • Élaboration 15 m
  • Cuisine 10 m

Nous faisons cuire la pâte de lasagne dans de l’eau en abondance, le temps indiqué par le fabricant pour qu’elle reste dans sa pointe. Comme nous n’allons pas le cuire plus tard, bien qu’il s’agisse de pâtes qui ne nécessitent pas de trempage ou de cuisson préalable, nous devrons également les cuire.

Couper les tomates cerises en quartiers et les faire revenir dans la poêle pendant quelques minutes, en ajoutant de tendres feuilles de basilic, du sel et du poivre au goût. Nous nous réservons. Râper le zeste d’un citron et le mélanger avec la ricotta ou le fromage blanc, en battant jusqu’à consistance crémeuse.

Hacher également les asperges, l’oignon, les courgettes et les champignons, sauter jusqu’à ce qu’ils soient tendres mais légèrement al dente. Avec toutes ces préparations, nous avons tout ce qu’il faut pour assembler le plat.

Dans un plat, déposer deux tranches de lasagne et les étaler légèrement avec le mélange de ricotta et de citron. Couvrir d’une cuillerée de tomates cerises et d’une autre cuillerée de légumes sautés. Recouvrir d’une autre couche de lasagne et répéter l’opération trois fois jusqu’à ce que les couches soient terminées.

Avec quoi accompagner les lasagnes aux légumes sans four

Pour servir la recette de lasagne aux légumes sans four, décorez de feuilles de basilic et si vous le souhaitez, saupoudrez également de poudre de parmesan râpé et de quelques tours de moulin à poivre. Comme c’est assez rassasiant, vous pouvez diviser les deux lasagnes qui en résultent, en les coupant en deux, pour obtenir quatre belles portions que vous aimerez dans les jours qui restent de l’été.

Publié par Laisser un commentaire

Recette de gratinada de pâtes

Cette recette de gratin de pâtes rapide et facile, capable de transformer un plat de pâtes principal en une expérience unique, c’est pourquoi nous vous encourageons à préparer cette recette. Le gratin Pasata sera un succès garanti à votre table, une recette facile et rapide, avec beaucoup d’énergie. Profitez de cette expérience amusante de cuisiner de délicieux plats pour les enfants.

  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 20 minutes
  • Difficulté : facile
  • Coût : – €10

Ingrédients

  • 300 g de pâtes alimentaires
  • 30 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 50 cl de lait
  • 130 g de fromage râpé
  • 12 cl de crème liquide
  • Sel et poivre

Comment faire, étape par étape, des pâtes gratinées

Recueillir tous les ingrédients. Préchauffer le four à 190 ºC.

  1. Cuire les pâtes dans une grande casserole avec beaucoup d’eau.
  2. Préparer la sauce béchamel. Pour ce faire, commencez par faire fondre le beurre à feu doux dans une casserole.
  3. Ajouter la farine et bien mélanger.
  4. Verser le lait et continuer à remuer.
  5. Saler et poivrer.
  6. La sauce béchamel sera prête lorsque vous enduisez la cuillère lorsque vous la sortirez.
  7. Égoutter les pâtes.
  8. Mettre les pâtes dans un bol et ajouter la moitié du fromage râpé.
  9. Dans un plat qui peut aller au four, mettre un peu de béchamel sur le fond.
  10. Ajouter les pâtes.
  11. Mettez ce qui reste de béchamel sur le dessus.
  12. Aussi la crème liquide.
  13. Recouvrir du reste du fromage râpé. Cuire au four pendant 20 minutes.

Ce plat se mange très chaud.

Encore plus appétissant : ajoutez des morceaux de jambon pour un plat plus complet.

Publié par Laisser un commentaire

Pâtes carbonara sans crème

Les pâtes à la carbonara sont un plat typique du Latium et sont considérées comme un plat typique des charbonniers de la région des Apennins. La recette originale de la sauce au charbon de bois n’a pas de crème mais des oeufs, et comme je ne suis pas un amateur de crème, j’apporte ici une recette adaptée de la traditionnelle, très facile et bon marché.

La recette originale est faite avec du fromage pecorino, des œufs, du bacon, du poivre noir et de l’huile d’olive extra (sans ail, oignon, crème ou autres ingrédients, c’est une recette simple). En ce qui concerne les pâtes, ce qui est typique, c’est de faire des spaghettis à la carbonara, mais je les préfère avec les nids en ruban et c’est ce que je vais vous expliquer.

Comment fait-on cuire la sauce carbonara avec des œufs et sans crème ?

Notes sur les ingrédients :

Fromage râpé, l’idéal est que le fromage est du fromage de chèvre pecorino, mais il est souvent difficile à trouver dans les supermarchés et son prix n’est pas économique non plus.
200 grammes de bacon ou de bacon. J’utilise habituellement le bacon qu’ils vendent dans les emballages de la maison Tarradellas plutôt que d’acheter des tranches de bacon parce qu’elles durent beaucoup plus longtemps.
6 nids de pâtes, ou tagliatelles de pâtes J’aime la texture de ce type de pâtes avec la carbonara donc j’utilise habituellement ceci.

Ingrédients

  • Fromage pecorino – 1/2 tasse
  • bacon – 200 grammes (sert aussi du bacon)
  • tagliatelles aux pâtes – 6 nids de pâtes
  • oeufs – 4
  • huile d’olive vierge extra
  • Sel
  • poivre noir moulu

Mode d’emploi

Comment cuire les pâtes

Mettre un litre et demi d’eau à ébullition avec du sel pour que les pâtes ne soient pas du soda. Quand il s’agit de faire bouillir, ajouter les 6 nids de pâtes pour les cuire. Suivez alors les instructions sur l’emballage pour le cuire al dente ou un peu plus doucement selon notre goût. À noter que les pâtes al dente sont plus digestives (et moins grasses) que les pâtes molles (comme le riz). Je vais ressembler à un Mercadona hoolingan, mais j’utilise habituellement les nids d’Hacendado et je les fais cuire pendant 6 minutes pour qu’ils soient al dente.

Comment cuire la sauce carbonara et ajouter les pâtes

Voyons maintenant comment la sauce carbonara serait faite sans crème, ce qui est très facile car elle ne cuit pas vraiment comme une sauce séparée.

Dans une poêle, ajoutez un filet d’huile d’olive supplémentaire et faites frire le lard ou le lard (selon notre choix) sans qu’il ne devienne particulièrement croquant, surtout s’il est cuit.

Dans un plat creux ou dans un bol (selon la quantité d’œufs à utiliser), j’utiliserais 2 petits œufs par personne, je battrais l’œuf et j’ajouterais une cuillère à soupe de fromage râpé par œuf ajouté, du sel et du poivre au goût et je battrais pour obtenir une sauce onctueuse.

Une fois que nous avons le bacon frit, les pâtes cuites et la sauce préparée, ce que je fais habituellement, c’est de mélanger les pâtes avec le bacon dans la poêle à frire et de donner un coup de feu pour que les pâtes se mélange bien avec l’huile et prend le goût du bacon. Ensuite, j’éteins le feu et je le laisse refroidir un peu, mais avec les pâtes et le bacon encore chauds, j’ajoute la sauce aux œufs et le fromage, je mélange bien et je le sers rapidement, sans donner le temps au caillé d’œufs (car l’idée est nulle, et il faut être très prudent dans la cuisson). Ensuite, il y a une autre façon de cuire la sauce carbonara que j’expliquerai dans un autre article mais c’est beaucoup plus compliqué et avec cela le résultat est presque le même.

Pour compléter le plat, j’ajoute du fromage râpé sur le dessus et du poivre et un plat tout prêt, délicieux !

Curiosités sur la sauce carbonara

Le lard italien (pancetta) traditionnellement utilisé est le poitrail de porc salé et généralement assaisonné avec de la muscade, du poivre, du fenouil, du piment séché et moulu et de l’ail) qui est laissé à sécher pendant trois mois et donne un autre goût à la recette.

Il y a des doutes dans la recette originale (comment savoir quelle est la vraie recette ? c’est impossible) sur le fait d’utiliser des œufs entiers, juste le jaune… En y pensant maintenant, cela peut être une bonne recette pour réutiliser les jaunes que nous avons souvent quand nous faisons des desserts dans lesquels seul le blanc est utilisé (note mentale pointée).

Dans d’autres pays, ils ajoutent des légumes à la recette, de l’ail, de l’oignon… Et sans compter la multitude de sauces au charbon de bois variées qui sont commercialisées déjà préparées.

D’ailleurs, en Italie, contrairement à France, il est rare que les pâtes soient cuites avec de l’oignon.

Publié par Laisser un commentaire

Les clés d’une bonne sauce bolognaise

La sauce bolognaise ou ragù bolognaise, typique de la région italienne Emilia Romagna, est l’une des élaborations les plus populaires de la gastronomie italienne. Il est préparé à partir de viande hachée et de tomates et de là, des interprétations infinies sont nées. Que ce soit au niveau des ingrédients utilisés, de leur qualité, des temps de cuisson, de l’ordre des étapes, etc.

Certaines versions renoncent aux ingrédients de base, d’autres intègrent de nouveaux éléments et toutes ont un point particulier. Cependant, une bonne sauce bolognaise nécessite des ingrédients spécifiques et un mode de cuisson spécifique. Quelque chose qui fait la différence entre la viande hachée sautée à la sauce tomate que l’on trouve (malheureusement) dans de nombreux endroits et l’authentique bolognaise.
Sa difficulté est nulle et non avenue et, suivant les clés d’une bonne sauce bolognaise, que nous passons en revue ci-dessous, n’importe qui peut l’utiliser. A cela s’ajoute un secret italien pour ne pas oublier que la sauce bolognaise prend une nouvelle dimension. Ci-dessous nous détaillons la recette, avec la vidéo incluse, mais maintenant nous allons avec ces clés !

Les clés d’une bonne sauce bolognaise

  • Des ingrédients de qualité. Quelque chose d’essentiel dans la cuisine, pour un résultat optimal, qu’il faut toujours garder à l’esprit. Un bon ingrédient de qualité n’a besoin de rien ou de peu pour réussir. La sauce bolognaise ne fait pas exception, alors investissez dans une viande de qualité, un bouillon puissant, une passata savoureuse et un bon vin.
  • Viande : plus elle est maigre, mieux c’est. Dans la recette officielle de cette sauce, présentée à la Chambre de Commerce de Bologne par une délégation de la ville représentant la cuisine italienne, il est recommandé d’utiliser une tranche de viande maigre appelée cartella, au lieu de la partie la plus grasse et qui est située dans le ventre du bovin. Cependant, le mélange de viande de veau et de porc est accepté par beaucoup, à condition que la quantité de viande de veau ne tombe pas en dessous de 60%.
  • Hacher la viande. Nous avons déjà la viande, un morceau maigre et frais, maintenant il est temps de demander au boucher de la moudre en petits morceaux pour que nous puissions remarquer sa présence dans la sauce.
  • Légumes. Oignon, céleri et carotte. Rien d’autre. Eh bien oui, tomate. Mais ceci est ajouté sous forme de passata, un concentré ou une purée de tomate naturelle sans trébuchement ou grumeaux dont seule une petite quantité est nécessaire pour obtenir beaucoup de saveur. Bien sûr, de meilleures passata maison ou, à défaut, une marque de qualité.
  • Du vin. Pour aromatiser la viande et la rendre beaucoup plus tendre, un vin rouge est meilleur qu’un vin blanc. Et toujours, toujours, toujours, un de ces vins dont on boit un verre. Un bon vin apporte des nuances de saveur et fait la différence, un vin médiocre peut ruiner la sauce.
  • Le bouillon. Comme pour la passata, un bouillon maison préparé avec soin est indispensable. Plus le bouillon est intense, plus la sauce bolognaise sera savoureuse. Pour un bouillon puissant, préparez une bonne quantité d’os, faites-les griller avec les légumes et faites-les cuire à feu doux pendant des heures. Ici, nous vous laissons une bonne recette de bouillon de viande avec une saveur intense.
  • Temps de cuisson. La sauce bolognaise ou ragú bolognaise a besoin d’une cuisson lente, pour cuire au minimum, et d’un minimum de deux heures et quart de cuisson pour que la viande, la tomate et les légumes soient faits dans les conditions. Donnez-lui le temps de bien faire, alors vous serez heureux.
  • Repose-toi. Comme pour les ragoûts, les légumineuses et beaucoup de ragoûts en général, le reste est merveilleux. Les saveurs de tous les ingrédients deviennent plus piquantes et se mélangent les unes aux autres. Chaque fois que vous le pouvez, préparez la sauce bolognaise la veille de son utilisation. Vous remarquerez la différence.

Ingrédients

  • Pour 6 personnes
  • Huile d’olive vierge extra c/s
  • Oignon pelé et haché 2
  • Céleri lavé et haché 2
  • Carottes pelées et hachées 2
  • Viande de veau hachée 500 g
  • Bacon, haché finement 100 g
  • Cannelle moulue 3 g
  • Vin rouge 120 ml
  • Bouillon de viande 700 ml
  • Concentré de tomates 50 g
  • Sel
  • Poivre noir moulu
  • Lait entier 240 ml

Comment faire une sauce bolognaise maison

  • Difficulté : Facile
  • Durée totale 2 h 35 m
  • Élaboration 20 m
  • Cuisine 2 h 15 m

Chauffer un peu d’huile d’olive dans une casserole, ajouter l’oignon, le céleri et les carottes hachés et faire sauter à feu moyen pendant 8-10 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Ajouter le veau et le lard haché. Faire sauter pendant environ 15 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit légèrement dorée, en remuant avec le dos d’une cuillère pour que la viande ne s’agglutine pas et se détache.

Ajouter le vin rouge et cuire à feu vif pendant une minute, en remuant et en grattant le fond de la casserole pour ajouter à la sauce ce qui a collé au fond qui est plein de saveur.

Ajouter ensuite une cuillère à café de cannelle moulue, remuer quelques secondes avant d’ajouter 575 ml de bouillon (réserver le reste au cas où il faudrait éclaircir la sauce plus tard) et le concentré de tomates. Bien mélanger, baisser l’intensité du feu au minimum et cuire à feu doux pendant une heure et demie, en laissant les saveurs s’améliorer et s’amalgamer. Assaisonner au goût.

Après ce temps de cuisson initial, chauffer le lait et l’ajouter petit à petit à la sauce. Couvrir à moitié la poêle et cuire à feu doux pendant 45 minutes de plus ou jusqu’à ce que le lait soit complètement absorbé, en remuant de temps en temps. Ajouter le reste du bouillon si nécessaire pour alléger la sauce, en fonction des goûts et de l’utilisation de chacun.

Avec quoi accompagner la sauce bolognaise maison ?

Plus que ce qui accompagne la sauce bolognaise maison, il faut dire dans quoi l’utiliser. C’est une sauce parfaite pour accompagner les pâtes de toutes sortes et, surtout, pour garnir les cannellonis et les lasagnes. Il est si puissant que si nous en utilisons peu, il suffira à aromatiser nos plats.

Publié par Laisser un commentaire

Recette Pâtes au thon et à la tomate

Bien que le nom de recette de pâtes au thon et à la tomate ne soit pas très suggestif et rappelle les repas des étudiants, toute ressemblance entre ouvrir une boîte de tomate industrielle et une boîte de thon, cuire des spaghettis et mélanger le tout, et la recette dont je vais vous parler, est pratiquement une pure coïncidence. Vous verrez si vous faites bien cette recette vous surprendra par le résultat.

C’est aussi un plat super-économique auquel on peut donner une touche spéciale en utilisant de bons ingrédients, comme une sauce tomate maison et une bonite del norte al naturelle, mieux qu’une boîte de thon à l’huile bien égouttée. Avec cette base, le résultat est excellent et cet humble plat de pâtes devient quelque chose dont vous avez envie. La clé pour transformer un plat médiocre en un plat appétissant est de s’occuper des détails.

Ingrédients

Pour 2 personnes

  • Spaghetti 160 g
  • sauce tomate 200 g
  • Thon dans l’eau d’étai 1
  • Olives 10
  • Gousses d’ail 1
  • Basilic au goût
  • Origan séché au goût

Comment faire des pâtes au thon et à la tomate

  • Difficulté : Facile
  • Durée totale 15 m
  • Élaboration 5 m
  • Cuisine 10 m

La première chose à faire est de mettre de l’eau dans une casserole pour chauffer avec une poignée de sel. Pendant qu’il bout, hachez l’oignon au goût, salez-le et faites-le pocher à feu moyen dans une poêle avec un peu d’huile. Nous en profitons également pour émietter le thon et laminer l’ail et les olives.

Quand l’eau commence à bouillir, ajouter les pâtes. Retirer ensuite l’oignon de la poêle et réserver. Sans éteindre le feu et dans la même huile, faire revenir un peu l’ail puis le thon. Ajouter ensuite les olives et, au bout d’un moment, les tomates frites et l’oignon que nous avions réservé.

Si vous voulez que la recette ait une touche spéciale, utilisez de l’oignon confit ou caramélisé. Baisser le feu presque au minimum et laisser chauffer jusqu’à ce que les pâtes soient cuites. Rappelez-vous que les pâtes ne peuvent pas attendre la sauce.

Une fois que nous avons les pâtes al dente, nous les égouttons et les mettons dans l’assiette. Si vous voulez, vous pouvez mélanger les pâtes et la sauce, mais j’aime mieux la présentation du plat comme c’est l’habitude en Italie, avec les pâtes blanches dans l’assiette recouvertes de quelques cuillères de sauce et, dessus, un peu de fromage parmesan et quelques tours de poivre noir. La touche finale, quelques feuilles d’origan ou de basilic à aromatiser.

Avec quoi accompagner la recette de pâtes au thon et à la tomate ?

Bien qu’à première vue, cela puisse sembler un plat simple et même vulgaire, la recette des pâtes au thon et à la tomate offre de nombreuses nuances une fois qu’on l’essaie. La douceur de l’oignon va très bien avec la texture et la saveur intense du thon et la saveur des olives donnent un riche contraste à la surprise quand elles apparaissent en bouche. Si vous servez ce plat en entrée, une poitrine de poulet grillée est le complément idéal.